Les larmes d’une maman

23 juin 2018

Anaïs, Parents

Maman en plein préparatifs administratifs pour Beaujon lundi …

Je n’aime pas me retrouver à la maison seule, c’est pour cela que je passe autant de temps avec la pitchoune, tant qu’on est auprès d’elle on ne cogite pas

Mais seule les questions se bousculent, est ce que tout va bien se passer, qu’elle sera sa vie après, et son insouciance volée par la maladie. j’envie toutes les familles qui peuvent profiter de ces beaux jours, qui les emmènent à la mer, où se balader pendant que nous, nous sommes là a attendre, puisqu’il n’y a que ça faire.

Je la vois grandir mais même si je fais au mieux, même si on fait au mieux, on ne lui donne pas la vie de petite fille que tout parent souhaite pour son enfant. son quotidien a elle est devenu celui des enfants du service oncologie pédiatrique, un monde que l’on ne peut s’imaginer de l’extérieur …

Tout ces ptits bouts, des entrées tous les jours dans le service, des leucémies, des tumeurs au foie, au rein, au cerveau, des enfants qui tentent de s’occuper comme ils peuvent, des enfants en souffrance face au produits des chimio qui font autant de bien que de mal, des parents qui font parfois beaucoup de route quotidiennement pour soutenir leur enfant, des histoires difficiles, les larmes qu’on peut lire dans les yeux de chacun entre celles qui s’échappent le temps d’une sieste, les autres qui datent de la veille, des vies en sursis… attendant tous la même chose, « ça y est votre enfant est guéri »; ça y est vous allez pouvoir revivre …

Et pourtant avec cette greffe et ces médicaments qui vont fragiliser son système immunitaire, ça sera quoi sa vie … la vie d’une petite warrior qui devra toujours se battre comme tant d’autres malheureusement, pourquoi elle ? pourquoi nous ? pourquoi ?

Une chose est sure, ce p’ti bout de femme est une leçon de courage chaque jour qui passe, car moi sa maman a 35 ans je peux vous assurer que j’en menais pas large à devoir faire cet angio scanner a être piquée par 2 fois , tandis qu’elle 3 jours de suite elle l’a subi et toutes les piqûres qui allaient avec , alors juste pour le courage dont elle a fait preuve et j’en suis sûre qui la suivra, elle mérite de vivre, d’aller à l’école comme toutes les petites filles, de danser et chanter, de faire la petite folle, elle devrait avoir le droit de grandir juste normalement …

Je voudrais tant que pour ses 2 ans elle puisse être à la maison et en forme …

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

3 Réponses à “Les larmes d’une maman”

  1. Aurore Dit :

    Aux larmes de maman viennent s’ajouter les larmes d’une amie impuissante face à cette injustice!
    Comme tu le dis, Énola mérite de vivre normalement comme la plupart des petites filles.
    Je souhaite de toutes mes forces que ton vœu de la voir chez vous en forme pour ses 2 ans se réalise.
    Tenez bon!
    Énormes bisous

    Répondre

  2. Sophie D Dit :

    Viennent s’ajouter celles de mamie.
    Enola est une battante, une guerrière. Je te confirme que c’est dur de voir ma petite fille enfermée alors qu’elle est pleine d’énergie. Elle va la vaincre cette saloperie, comme moi.
    Et toi ma puce tu est en train de craquer. Rapelles toi ce que je t’ai dis.

    Plein de bisous à vous 3.

    Répondre

  3. Virginie Dit :

    Et celles d’une tata même si on ne se connaît pas. Je travaille au quotidien avec des bouts de choux de son âge et je ne peux que penser à elle et à vous. L’amour que vous vous portez aura raison de cette fichue maladie.
    J’ai eu la preuve encore semaine dernière que malgré les épreuves subies on peut vivre sa vie et la croquer à pleine dent. Un enfant que j’ai connu malade et qui aujourd’hui vie sa vie à fond (12 ans aujourd’hui). Il ne faut pas perdre espoir

    Répondre

Répondre à Aurore

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus